menu Menu
place 2 AV DU PARC - 94430 JOINVILLE LE PONT

Lundi 9h30-19h30 // Mardi 8h30-18h // Mercredi 8h30-20h // Jeudi 9h-20h // Vendredi 8h30-18h // Samedi 8h30-13h

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Recommandations HAS : Conseils pour les chaussures de série

Recommandations HAS : Conseils pour les chaussures de série

Le 01 avril 2021
Recommandation pour le pied de la personne âgée par la Haute autorité de santé. Mise en avant de la pédicurie podologie et de la concertation avec tout le corps médical. Retrouvez en pièce jointe la fiche complète détaillée

La recommandation " le pied de la personne âgée : approche médicale et prise en charge de pédicurie-podologie" est issue d’un partenariat entre la Haute Autorité de Santé (HAS) et le Collège national de pédicurie-podologie (CNPP).

Elle comporte 3 parties :

La recherche des affections podologiques de la personne âgée             
Le bilan diagnostique podologique
Les traitements de pédicurie-podologie
et traite de certaines pathologies spécifiques comme  le risque de chute, le diabète, l’obésité, la sarcopénie, les effets secondaires des traitements anti-cancéreux , la polyarthrite rhumatoïde, les maladies neurodégénératives.

La recommandation est accompagnée de 12 fiches outils ; ci-après voici une présentation de la Fiche N°8 laquelle s'adresse à tous les patients quel que soit leur âge.

Les chaussures de série 
Le pédicure-podologue a un rôle d’information et de conseil auprès des patients et le chaussant en fait partie. Il existe différents types de chaussures :

les chaussures de série qui doivent être adaptées à la morphologie des pieds et à l’usage qui va en être fait ; 
les chaussures thérapeutiques (CHUP et CHUT) qui peuvent être prescrites par le pédicure-podologue selon l’importance des déformations des pieds ou les répercussions des déformations des pieds occasionnées par certaines pathologies (neurologique, rhumatismale, etc.) 
les chaussures de série et les chaussures thérapeutiques
 
Pour le chaussage, il est recommandé de choisir une pointure adaptée (taille) ; une largeur et une hauteur d’empeigne adaptées, le chaussant doit être confortable dès l’essayage ; une bonne fixation de la chaussure au pied ; des chaussures (dont les chaussures d’intérieur) avec un contrefort, des ailettes, avec un maintien à l’arrière (fermé, voire une bride) ; les chaussures et les chaussons ouverts derrière de type sabots, claquettes, tongs, mules sont à proscrire ; des chaussures à talon bas, à assise large avec assise horizontale sous le talon du pied et un semelage antidérapant pour éviter les chutes. 

 
Certaines situations justifient des chaussures adaptées : 
‒ en présence de pansements et de plaies ; 
‒ en présence de déformations de l’avant-pied ; 
‒ pour éviter les contraintes ; 
‒ pour faciliter une mise en décharge d’une zone fragile. 
 
Le port de chaussures semble améliorer la stabilité à la marche, protège les pieds des contraintes mécaniques et de l’irrégularité du sol. La chaussure fournit plus d’adhérence que la plante du pied, ce qui réduit le risque de glissement, surtout à l’intérieur. 
 
Il est recommandé de prescrire un chaussage thérapeutique de série dans les cas suivants : 
‒ déformation de l’avant-pied ; 
‒ port d’orthèses plantaires car les semelles premières s’enlèvent. 
 
Les personnes âgées devraient être invitées à porter des chaussures à semelles dures pour optimiser la position du pied. 
 
Retrouvez dans la fiche ci-dessous tous les conseils de chaussage pour les patients à risque de chute et pour les patients diabétiques.

close
expand_less